Le Sentier du Paradis | Livre d’Or
Pèlerinage de Champsecret au Mont-Saint-Michel, une invitation au mystère...
pelerinage, randonnee, marche, mont-saint-michel, initiatique, mont saint michel, bertrand leroy, porte mystérieuse du mont saint michel, sentier, le sentier, le sentier de daath, secret knight, champsecret, archange, saint-michel, chemins de saint michel, miquelot, vacances, normandie, initiation, alchimie, vers soi, pèlerin, pèlerinage, pelerin, chamanisme, colibris, oasis, énergie, graal, quete, quête, chemin, chevaliers, christ, templiers, légendes, chemin de saint jacques, neostalker, orne, bivouac, aventure, spirituel, groupe, mystique, trek, trekking, ici et maintenant, pelerinage saint jacques, pelerinage saint michel
18115
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-18115,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
 

Livre d’Or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Beaufils de Pinterville a écrit le 29 mai 2017:
Ode au Sentier du Paradis
Avant que les images s’effacent
Que les souv’nirs soient trop fugaces
Il fallait bien que je le fasse
Ce dépliage de notre trace.

Partis vingt-deux de Champsecret
Soit le cœur lourd ou bien léger
Chacun portant bien abrités
Ses propres peurs et ses secrets

Les uns novices les autres non
En découverte ou par passion
Certains par quête ou sans raison
Vers ce chemin plein d’émotions

Non initié à ses atours
Sans attente et sans préjugés
Je ne voyais dans ce parcours
Qu’une belle balade vers les prés

Nos compagnons bien étalés
Nous précédaient ou nous suivaient
Toujours présents mais pas zélés
Soit disponibles ou soit discrets

Reconnaissons à ce chemin
Dont tous finissons les gardiens
Que c’est quand même un gros malin
Qui sait si bien quand il nous tient

Et c’est ainsi qu’au fil des jours
Tout en découvrant son parcours
Que je me pris à ses filets
Et m’intégrait à son ballet

Que dire qui ne soit trivial
Que le chemin n’est pas un bal
Que les ampoules et c’est normal
Sont bien présentes et vous font mal

Que les pieds peuvent ’être des souffrances
Et la tête parfois en partance
Mais que l’esprit qui nous relie
Nous pousse et aussi nous rempli


Le partage et la compassion
La marche et aussi les veillées
Tous ces instants comme avalés
Ont nourris notre peloton

Partis individualités
L’alchimie faisant son action
Sur nous appliquant son onction
Nous arrivâmes comme unité

Toujours les mêmes mais transformés
Du pied le Mont avons foulés
Porteur de notre humanité
Avec fierté humilité

Riches et forts de tous ces moments
Après une dernière communion
Chacun s’en fut renouer le lien
De sa vie avec émotion

EBE
Adrie de Le Mans a écrit le 21 décembre 2016:
Une formidable expérience, un condensé de vie, un retour vers soi, des rires et des larmes, des regards, des êtres humains en quête, une merveille...
Ce Sentier m'a marqué au plus profond de moi-même et m'accompagne au quotidien.
Grand Merci.
Pascal de Lisieux a écrit le 4 décembre 2016:
Garde en mon coeur le souvenir: à la croisée des sentiers le sentier cardiaque. Rencontre (si improbable ?) de traditions. Partage et émotion. Relation. Instant. Chacun depuis son endroit, on pose le pas. Fenêtre ouverte sur le flux insaisissable, avant que chacun ne reparte..
Mathilde REBERAT de Limoges a écrit le 3 décembre 2016:
"Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas." [Lao Tseu]
Et quel pas, et quel voyage avec ce pèlerinage.
Pèlerinage, sentier du Vivant, s'exprimant sous mille et une facettes.
Marche pas à pas, vers soi, vers l'Autre.
Dans des rencontres, les partages, dans la solidarité, l'entraide, la joie, la bienveillance, le respect amenant à vivre l'Essence que nous sommes.
Dans l'inattendu de la Vie, se laisser surprendre par la magie de la Vie.
De la légèreté aux douleurs dans le déroulement du cheminement intérieur, où nous sommes amenés à se délester de ce qui nous encombre et ne nous est plus utile.
L'expérience dépassant tout savoirs, tout contrôle, tout prévisible, sur le sentier de la co-nnaissance de l'Être.
Pas de véritable début ni fin lorsque le cheminement commence, déroulement d'un fil intérieur, infinie, nous ramenant à l'éternel présent !
Se connecter au flux et le laisser alors circuler. Nous avançons, sans vraiment savoir "où", ni pourquoi, agit par le mouvement de la Vie, comme appelé à suivre un élan, sans raison ni mots.
Connexion au coeur de la nature à notre propre nature, révélation de notre être !
Pas à pas, main dans la main, dans cette reliance au coeur de l'humain.
Merci à Bertrand et ceux qui font vivre cette aventure pour cette création, et cette co-création !
patrice de quiberon a écrit le 3 décembre 2016:
sur le sentier ..j'ai rencontré un "campagnole" y m'a confirmé que c'était une bonne idée..ce sentier m'a enchanté à tous les compagnons..poètes...boxeur fraternellement
Pascale de Toulouse a écrit le 30 novembre 2016:
Dès que j'ai su, il fallait que je le fasse. L'inscription validée, j'ai fermé les écoutilles pour empêcher les peurs, les doutes et les attentes de rentrer.
Total accueil: on verra bien!
Evidemment que ceux-là que j'avais laissés dehors pendant 2 mois, sont revenus en force dès le premier pas posé!
4 jours de travail de sape du mental et du corps, juste ce qu'il faut pour ouvrir la brèche et accueillir ... quelque chose d'indicible!
Ces 4 jours et 1/2 ont été physiquement éprouvants, émotionnelle ment intenses et humainement ressourçants. Mais bien plus encore, une compréhension intime de la voie du milieu s'est inscrite en moi, comme un cadeau.
J'ai énormément de gratitude pour tous les Compagnons qui ont permis cela, parmi lesquels se trouvait sûrement l'Archange Michael depuis notre départ de Champsecret!
mathilde jouannet de la rochelle a écrit le 30 novembre 2016:
J'ai marché, en débutant chaque fois au coeur d'émotions confuses.
Mon souvenir le plus intense, c'est ce jour de traversée difficile, les pieds dans la vase, terrifiée.
Et là, pour m'aider à avancer, cette main tendue comme un trésor.
Soudain la musique coule.

On est chahuté dans ses certitudes, et porté par l'onde.
Les 2 sentiers ont posé les bases d'un changement intérieur profond.
Tristan a écrit le 30 novembre 2016:
Décrire le sentier par des mots ne saurait décrire cette expérience humaine qui agit profondément et durablement... Le mieux est de vous faire écouter un enregistrement capturé sur mon téléphone lors d'une pause sur ce chemin de vie.
Merci à Catherine pour ce chant magique et réparateur et à bientôt peut-être sur le chemin d'Eden.

https://soundcloud.com/theau/catherine-en-chante-111
advenier jacques a écrit le 29 novembre 2016:
Cher Sentier,

T’avoir parcouru 8 fois ne t’a peut-être pas changé, toi. Tes plats restent plats et tes reliefs et tes courbes tout pareils.

Changer. Qu’est-ce qui change ? Qu’est-ce que tu peux bien changer en moi pour que j’envisage de repartir encore une fois et plus encore ?

Partir, mais où ?

Je n’en sais rien. Un jour, dans la baie – ce jour là j’étais exténué – le triangle du mont reculait d’un pas à chacun de mes pas. Et pourtant, je suis arrivé.

Mais où ?

Les marins exilés volontaires en mer faisaient le point, avant que les GPS ne le fassent pour eux. Je n’ai pas ce GPS de l’âme qu’il faudrait pour savoir vraiment où j’en suis.

Exilé volontaire sur les chemins de Normandie, j’y rencontre bien des gens qui regardent leurs pieds, le paysage ou les étoiles, ou en eux, au fond d’eux-mêmes, et n’y trouvent que des questions. Heureusement. Car s’ils y trouvaient des réponses, le mouvement s’arrêterait.

Marcher et découvrir des gens qui marchent suscite en moi de nouvelles questions, auxquelles la seule réponse qui vienne et qui tienne est la joie de vivre. Vivre, dans ce monde avec et parmi tout ce qui me co-existe. Dans la douleur, la lassitude, le rire, toutes les petites contraintes et autres minuscules avanies.

Jamais le chemin ne s’arrête, car nous sommes le Chemin (vieille rengaine).

Merci à l’Esprit du Sentier, merci à Bertrand et aux autres pionniers qui l’ont rendu possible. Merci à celles et ceux qui l’ont parcouru, le parcourent et entretiennent la flamme, la leur, la nôtre, la Flamme, quoi.
Romain de La Haute Chapelle a écrit le 29 novembre 2016:
Quelle expérience !

J'avais attendu patiemment, une bonne année, d'être mûr pour faire ce sentier dont on m'avais tant parlé.
Je m'attelai à soigner certaines plaies encore fraîchement ouvertes, à me libérer peu à peu de la prison qu'est l'égoïsme, la misanthropie, et la peur d'être soi.
Une fois à point, c'est l’irrépressible envie de partir plus loin que je n'avais jamais été - car oui, même le point de départ non loin de chez moi, le sentier est un voyage lointain - pour ne finalement jamais revenir.

J'y ai pu retrouver la joie, redécouvrir l'Amour, m'autoriser à m'aimer et à aimer les autres, inconditionnellement.

Le chemin est encore long, mais m'offre désormais un vaste et agréable champ des possibles.

Je serai éternellement reconnaissant envers mes compagnons de route, avec qui j'ai vécus des moments d'une intensité incroyable.

Également et surtout envers Valérie et Bertrand qui m'ont inlassablement tannés, l'année qui a précédé, pour vivre ce que devait vivre.

Écrire ces quelques lignes me font traverser tellement d'émotions en moi...

Vive le sentier.

Love.
Patrice et Keren Or de Belle ile en Mer a écrit le 29 novembre 2016:
Bonne thérapie de couple:)
Patrice de Belle ile en Mer a écrit le 29 novembre 2016:
4 jours peuvent ils changer une vie ? Oui,je confirme 4 jours inoubliables où amitiés, rires, amour, chaleurs, beautés, lumières, simplicités, discrétions, ouvertures, écoutes et temps d'autres choses qui ce sont invitées sur le sentier et bien sûr sans m y attendre, ce qui en a fait une vraie bonne heure a "vouivre" ,même avec les ampoules qui chauffent et le JE-NOUS qui te parle avec son langage bien a lui.MERCI a tous d avoir été là ,sans vous l histoire aurait été tout autre .
Keren Or de Belle ile en Mer a écrit le 29 novembre 2016:
De l'Amour, de l'Amour et encore de l'Amour...Sentier de la Toussaint 2016 magique,un retour à l'Essence ciel! Merci
Valentin de Angers a écrit le 29 novembre 2016:
Le sentier est avant tout une quête de sois qui se fait en groupe, une force émerge de la bienveillance de chacun(e). Les pèlerins deviennent un reflet de vous même et vous aides ainsi à avancer. Si je dois retenir un mot de cette expérience ce serais le Partage. Avec un "P" majuscule pour souligner la nature universel de celui-ci qui se traduit par des échanges sincères de sentiment, de connaissances ou bien de savoir, mais avant tout par une aventure partagé ensemble.

Merci aux compagnons et aux pèlerins.
Ronan de Angers a écrit le 29 novembre 2016:
Un premier sentier lors de la Toussaint 2016. Un pas,un sens pour trouver ma propre essence. Porté par l'énergie du groupe, du sentier, de la marche...Présence ! Le mot fraternité a pris une autre dimension. Vivement le prochain. Gratitude aux compagnons.
Bertrand de Champsecret a écrit le 26 novembre 2016:
Merci à tous pour ces merveilleux et mystérieux souvenirs que chacun d'entre vous a laissé comme empreinte sur le Sentier...
Une pensée de Champsecret à tous les pèlerins, marcheurs, randonneurs qui ont croisé mon chemin pendant ces 5 dernières années.
Lumière sur nos Sentiers !